Je souhaite vous contacter

Des Sushis à LLN – Cellule Sush’

Des Sushis à LLN – Cellule Sush’

Au printemps 2014, Antoine (le gérant) vient vers moi et me raconte son ambition d’ouvrir un bar à sushi. Il me demande si je serais intéressé de réaliser son logo. Évidemment j’étais super content de pouvoir me plonger dans ce projet.

Lifestyle / Resto

11 Sep, 2017

Cellule Sush’ fête ses 3 ans !

Pour la réalisation du logo, la consigne était « un logo jeune et pas trop prétentieux. On ne va pas faire semblant d’être japonais ». Après plusieurs croquis, le visage de cellule sush’ est né. 🙂

Ouvert en septembre 2014, Cellule sush’ est le bar à sushi de Louvain-la-Neuve. La cellule propose une carte étonnante à prix démocratique.

C’est un peu devenu un rituel, à chaque fois qu’on passe par LLN, on essaie toujours d’aller manger un bon petit plateau de sushi :-). D’ordinaire Pom est assez difficile avec les sushis, mais c’est justement ce côté « européen » qui a pu la conquérir.

Cellule sush' - accalmie studio

Cellule sush' - accalmie studio

Les sushis

Comme je le disais plus haut, Cellule Sush’ ce n’est pas un restaurant japonais. C’est juste un gars qui adore les sushis et qui a décidé de créer des recettes plus occidentales. Personnellement, j’ai ma petite préférence pour l’infoigraphigue (foie gras, spéculoos, confit de figues), le julio (filet de bœuf en tartare, tomates séchées, roquette, parmesan, crème balsamique) ainsi que le Boul’Ciboule (saumon, philadelphia, ciboulette). En fait je pourrais vous citer toute la carte, mais restons raisonnables. 😉

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Nous avons profité de cet anniversaire pour aller voir Antoine et lui poser quelques questions!

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

L’interview de Cellule Sush

Pourquoi avoir décidé d’ouvrir Cellule Such’?

Antoine : J’ai ouvert cellule Sush’ avec une amie. On venait tous deux de finir nos études à Louvain-la-Neuve en Philo&Lettres. On ne savait pas vraiment ce que l’on souhaitait faire, mais on avait un projet très vague. À la base on réfléchissait à un nom rigolo, peu importe le style du restaurant. Puis on est tombé sur le nom cellule souche/sush’, ça nous a fait rire et il a suffi de ça pour qu’on se lance à fond, dans le projet. C’était une opportunité, car à l’époque il n’y avait pas un seul bar/restaurant à LLN.

J’ai enchaîné des formations de gestion et de restauration (tous deux on n’avait jamais travaillé dans des restaurants). Après 9 mois, on ouvrait Cellule Sush ». Mais honnêtement, sur quelques aspects, on n’était pas vraiment prêt à ouvrir aussi vite. On a beaucoup appris sur le tas, on est parti de zéro!

Par exemple, tous les deux, on n’avait jamais été engagé par un employeur. Du coup pour engager du personnel on ne savait pas comment s’y prendre!

Après 3 ans, Cellule Sush’ c’est :
4 temps pleins, 1 mi-temps, et jusqu’à 50 étudiants (en roulement).

Tu travailles avec des produits frais, comment tu te fournis?

Antoine : On se fait livrer le poisson tous les jours au matin. Il y en a pour + – 2 kg de thon et 25 kg de saumon! Pour les fruits et légumes, on se fournit une fois tout les 2 jours et une fois toutes les 2 semaines pour les produits asiatiques.

La décoration atypique du restaurant, tu nous en parles?

Antoine : Oui, c’est une amie, Valérie, qui a tout réalisé. On lui a dit plus ou moins quelle ambiance nous souhaitons et ensuite elle a réalisé des moodboards, des compositions. Elle s’est servie d’un projecteur et a tout fait à la main, avec l’aide d’amis qui nous ont aidé à peindre pendant 1 mois!

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Cellule sush' - sushis - accalmie studio

 N’hésitez pas à regarder les détails de plus près. Celui dans les w.c. me fait toujours sourire. 😉

Sur Facebook, on voit souvent vos publications, vous avez réussi à vous créer une petite communauté? 

Antoine : Lorsqu’on a créé la page Facebook, le restaurant n’était même pas encore ouvert! La première journée nous avons eu 800 likes, ce qui a permis de convaincre la banque de nous prêter un peu d’argent pour le projet sans que l’on fasse une étude de marché traditionnelle.

Une de nos dernières actions qui a bien marché était la chasse aux œufs version sushi. C’est Louise qui travaille au restaurant qui a eu l’idée un soir, on était vraiment motivés pour mettre ça en place. Deux jours après, coup de bol, un groupe d’étudiants en communication devait organiser un event et avait pensé à la même chose que nous, une chasse aux oeufs dans tout LLN! On a donc fait ça avec leur chouette collaboration. Pendant quasiment deux semaines, tôt le matin voire la nuit, on allait cacher les œufs (en fait, des cadeaux Cellule Sush’, des menus,…) un peu partout en ville. Ensuite on mettait un indice sur Facebook. Le premier jour tout avait été trouvé à 11h du matin… On a dû en cacher plusieurs fois par jourParfois, deux minutes après avoir publié un indice sur Facebook, les gens arrivaient de partout, en vélo, en voiture, à pied pour trouver le lot! On a dû rajouter des lots et au final on a eu plus de 500 gagnants.

Récemment, il y a un autre magasin qui a ouvert juste en face, Le sushi du détail, c’est quoi au juste?

Antoine : C’est une épicerie où on trouve tout le nécessaire pour faire tous les grands classiques de la cuisine asiatique, dont les sushis évidemment. Il y a aussi des produits cosmétiques coréens, des sakés japonais, et des choses vraiment originales comme de la limonade au lait ou des chips d’algues. C’est aussi le royaume de la nouille instantanée, qui est le repas de base de tout étudiant fauché ! L’endroit est tout petit mais on a plus de 600 références et ça augmente suivant les demandes des clients.

Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Y a aussi des ateliers pour apprendre à faire ses sushis, comment cela se passe?

Antoine : Grâce à l’ouverture de l’épicerie, on a pu mettre ça en place. On les organise à des dates fixes, environ une fois par mois, mais aussi à la demande, par groupes de 8 à 16 personnes. C’est les cheffes cuisine de Cellule Sush’ qui s’en occupent, et ça a l’air de bien plaire aux participants puisque certains se sont inscrits plusieurs fois en un an. On démarre vraiment au niveau de base donc tout le monde peut participer!

L’envie d’implanter d’autres Cellule Sush’ ailleurs?

Antoine : On y réfléchit ! Mais ça ne sera pas pour tout de suite et ça ne sera peut-être pas exactement le même concept. D’ici 1 an ou 3 ans, on fera peut-être autre chose, les idées ne manquent pas 🙂 En tout cas Cellule Sush’ restera dans la Galerie Saint Hubert.
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio
Cellule sush' - sushis - accalmie studio

Julien

Continuer à lire d'autres reportages

  • Argentique (10)
  • Culture (5)
  • Food (1)
  • Lifestyle (6)
  • Rencontre (9)
  • Voyage (18)
  • Retrouvez nous sur Instagram

    ACCALMIE_STUDIO